Vie étudiante

C'est le terme de six années qui sont passées comme l'éclair. Du haut de ma terminale S, 2012 me semblait si loin à l'horizon. Tant de choses à faire, à découvrir, à apprendre, à expérimenter. Saisir la vie et ses occasions, observer, se découvrir, devenir soi.

Six années d'amphis, de polycopiés, de retards de profs, de travaux de groupe, de pression, de powerpoints, de blouse de TP, de microscopes, de stage, d'intégration, de binôme, de cahiers puis d'ordinateur...

Six années à se demander si la voie est la bonne, si le choix était le bon.

Six années et 5 emménagements, des cartons à faire et à défaire, des valises, des tickets de péage, des chargeurs de portables oubliés le dimanche soir, des coups de blues aussi, des quais de gare glaciaux, des TGV en retard, de covoiturage.

Six années de belles rencontres, de copines, de resto, de pauses café, de soirées étudiantes et de voyages, de colocation, de tarif étudiant aux 400 coups.

Six années et une ville. Angers. Des magasins, des restaurants mais aussi des promenades le long de la Maine, les rues sombres de la Doutre, le cinéma, la douceur de vivre, le marché de la place Bichon,...

Six année et un village. Jouy. Le Simply, la gare RER C, la maison de la Cocanne, mes colocs, les cours, les soirées.

Six années, c'est une page de ma vie, dans laquelle j'aurais aimé écrire plus serré pour pouvoir la prolonger.